Comment fonctionne une assurance ?

Comment fonctionne une assurance ?

Les contrats d’assurance vie individuelle

Tout d’abord, il me parait nécessaire de rappeler en quelques lignes ce qu’est une assurance vie individuelle. L’assurance vie représente une opération d’épargne souscrite par un assuré et confiée à un assureur. Ce dernier s’occupe alors de faire fructifier les sommes investies par l’assuré et les lui reverse quelques années plus tard sous la forme d’un capital ou bien selon les clauses du contrat sous forme de rente à une date prédéterminée lors de la souscription du contrat.
Si l’assuré est décédé avant les termes du contrat présents dans le contrat d’assurance vie, l’épargne qui a été constituée durant les années de gestion est versée aux bénéficiaires désignés dans le contrat.

Qu’en est-il de la fiscalité appliquée sur une assurance vie individuelle ?

La fiscalité est l’un des points forts de l’assurance vie et est distribuée à l’assuré sous la forme de primes. Elles peuvent être uniques, périodiques ou sous la forme de versements libératoires. Brièvement, il existe deux types de placements qui sont choisis en fonction de son profil d’épargnant : contrats en euros ou contrats en unités de compte.

Mais aujourd’hui, de plus en plus d’épargnants choisissent des contrats multisupports comportant de nombreuses unités de compte, c’est une façon de diversifier les investissements sur des supports spécifiques. L’assureur et les autres professionnels du secteur pourront alors délivrer des conseils sur les différents arbitrages possibles entre les supports disponibles.

Voilà ce je pouvais vous dire aujourd’hui sur l’assurance vie individuelle. La fois prochaine, j’aurai l’occasion de vous parler des différentes situations qui poussent les épargnants à choisir ce type de contrat : pour se constituer une retraite complémentaire, pour créer une assurance en cas de décès ou bien dans le cadre d’un crédit. Je remercie Groupe Lanthier Assurances Saint-Lambert Services financiers à Saint-Lambert pour m’avoir aidé à la rédaction de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *