Les différentes aides pour un premier achat dans le neuf 

Les différentes aides pour un premier achat dans le neuf 

Pour favoriser l’accession à la propriété, il existe de nombreux coups de pouce mis en place par les collectivités, par les banques et par l’État. Quelles sont les différentes aides pour un premier achat dans le neuf ?

Les aides au niveau local

Il est tout à fait possible que votre mairie ait mis en place des mesures destinées à faciliter votre accession à la propriété. Ainsi, à Strasbourg par exemple, la mairie peut octroyer, sous certaines conditions, un chèque premier logement qui vient directement déduire les mensualités à rembourser. À ce titre, l’ANIL (l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) propose, sur son site, des informations sur les collectivités qui soutiennent l’accession à la propriété.

Les aides au niveau des banques

Sachant que la majeure partie des primo-accédants concernent des jeunes de moins de 35 ans, les banques n’hésitent pas à faire les yeux doux à leurs futurs clients potentiels en leur proposant des offres comme la décote sur le taux ou l’attribution d’un PTZ (prêt à taux zéro) sur un certain montant. Les offres varient bien entendu d’une banque à l’autre et l’on peut faire jouer la concurrence.

Le PTZ (prêt à taux zéro)

Dispositif mis en place par l’État, le PTZ a été élargi afin de permettre aux primo-accédants de se voir octroyer un prêt sans avoir d’intérêts à rembourser. Le PTZ est soumis à des conditions de ressources mais s’avère néanmoins un dispositif intéressant pour acheter dans le neuf.

La zone ANRU

Les zones appelées ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) permettent aux primo-accédants d’acquérir un logement dans le neuf en bénéficiant d’une TVA réduite à 5,5 %. Cette offre est soumise à certaines conditions liées aux ressources, au type de logement ainsi qu’à la composition du ménage.

Les aides sociales

Pour les personnes aux revenus modestes, il existe des prêts spécifiques comme le Prêt à l’Accession Sociale (PAS), permettant un taux d’intérêt très avantageux sur un crédit de 20 ans minimum ; il ouvre également le droit à l’APL, réduisant le montant du prêt immobilier.

Une autre aide sociale à prendre en considération est l’ALS (Allocation de Logement Social) disponible pour les primo-accédants qui souhaitent acheter leur résidence principale.

Au-delà des aides financières, les banques, les collectivités locales et l’État proposent d’aider les primo-accédants dans les démarches à suivre, rivalisant d’ingéniosité pour attirer les jeunes. Il est donc important de prendre le temps d’examiner les offres une à une avant de s’engager pour un premier achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *