Les services d’optimisation de l’épargne

Les services d’optimisation de l’épargne

Avec un contrat d’épargne multisupport en assurance-vie, vous pouvez investir votre argent sur un support totalement sécurisé, c’est le support en euros, ou sur des supports plus à risques, ce sont les unités de compte.

Comment optimiser son épargne ?

L’épargne investie sur le support en euros progresse régulièrement, celle d’une unité de compte varie à la hausse comme à la baisse selon les marchés financiers. Vous pouvez alors obtenir une plus-value ou subir une perte en capital.

Utiliser des services de gestion automatisés

Aussi, pour limiter les conséquences trop importantes de variation, vous pouvez opter pour des services de gestion automatisés. Leur rôle est de suivre l’évolution de votre placement et de déclencher une action à votre place selon les critères préalables que vous aurez choisis.

Par exemple, le service sécurisation des plus-values permet de sécuriser la performance de l’unité de compte.

Vous pouvez notamment décider de transférer la plus-value réalisée sur votre unité de compte vers votre support en euros à chaque fois que la valeur de l’unité de compte progresse de 10 %. Comme cela, elle est définitivement acquise.

Le service stop baisse ou stop loss

Le service « stop baisse » permet d’éviter une chute trop importante de l’épargne.

Par exemple, si la valeur de l’unité de compte chute de 7 % et que vous vous êtes accordé une baisse maximum de 5 %, dès ce seuil atteint c’est l’ensemble de l’épargne investie sur cette unité de compte qui est transféré sur le support en euros. Vous évitez ainsi une perte trop importante.

L’investissement progressif

Sachez que certains contrats d’assurance-vie vous proposent des services qui permettent d’investir ou de désinvestir progressivement ces supports.

L’investissement progressif sur des unités de compte permet de les acheter à des cours différents et donc de lisser la valeur moyenne d’acquisition, plutôt que de tout miser en une seule fois au risque de le faire lorsque la valeur est trop haute.

1er scénario

Prenons un exemple. Au 1er juillet, vous disposez d’un capital de 4000 € et souhaitez le placer sur une unité de compte.

Première possibilité : vous pouvez investir sur l’unité de compte en une seule fois. Si sa valeur est de 100 €, vous obtenez alors 40 parts.

Deuxième possibilité : vous décidez de le faire en quatre investissements successifs de 1000 € à des dates différentes. La valeur de l’unité de compte fluctue dans le temps, elle est de 100 € le 1er juillet, vous obtenez alors 10 parts, 96 € le 1er août soit 10,42 parts, 87 € le 1er septembre soit 11,49 parts, et enfin 104 € le 1er octobre soit 9,62 parts.

Au total, vous avez obtenu 41,53 parts à un cours lissé de 96,32 €. Si vous avez besoin de retirer tout l’argent investi sur cette unité de compte quelques mois plus tard, alors que sa valeur est de 80 €, avec le 1er scénario vous cédez vos 40 parts à 80 € chacune et vous récupérez alors 3200 €, soit une perte de 800 €.

2ème scénario

Avec le scénario 2, vous cédez les 41,53 parts à 80 € chacune et récupérez ainsi 3322,40 € soit une perte de 677,60 €.

Si vous le souhaitez, vous pouvez désinvestir progressivement et totalement l’unité de compte en arbitrant automatiquement vos placements vers le support en euros.

Cette option est à privilégier quand vous souhaitez sécuriser votre capital, par exemple à l’approche de votre départ à la retraite.

La mise en place de ces services est optionnelle et peut représenter un coût. Il faut donc vous renseigner au moment de souscrire le contrat.