Tout savoir sur le prêt : Partie 1

Tout savoir sur le prêt : Partie 1

L’ABC du Prêt – Partie 1

L’ABC duLe crédit – Nous adorons tous l’utiliser. Malheureusement, il ne s’accompagne pas toujours d’un manuel qui nous explique en détail la façon de l’utiliser sagement. Avouons-le, nous avons tous commis des erreurs.

Le phénomène s’explique notamment par le fait que le crédit est encore un produit relativement récent au Canada (p. ex., les cartes de crédit ont été lancées sur notre marché au milieu des années 1960). Si vous avez grandi dans une famille où le crédit était un sujet tabou, vous n’avez probablement pas eu l’occasion de mettre en pratique la gestion du crédit avant de commencer à en chercher. Mais rien ne vous oblige à avancer à tâtons, à toujours apprendre de vos erreurs. Si vous connaissez l’ABC de l’emprunt, vous serez un meilleur négociateur d’emprunts et un meilleur gestionnaire de fonds.

Toutes les formes de crédit ne naissent pas égales

Il faut d’abord comprendre que le crédit se présente sous différentes formes et différentes tailles, des cartes de crédit bien connues aux marges de crédit personnelles et aux prêts. Chaque type de crédit a ses avantages, ses inconvénients et ses caractéristiques particulières.

De plus, les conditions qui accompagnent les divers types de crédits sont différentes – certains produits de crédit présentent un taux d’intérêt variable (le taux fluctue avec le marché pendant la durée du prêt) alors que d’autres ont un taux d’intérêt fixe (le taux demeure le même pendant le terme). Il faut avant tout choisir le bon type de crédit au bon moment, une décision qui se résume à trois grands facteurs.

Facteur 1 : Raison

Précisément, pour quelle raison voulez-vous emprunter de l’argent ? Financer une voiture ou un autre achat important? Vous devriez songer à un prêt personnel. C’est un mode de crédit structuré – vous empruntez un certain montant et vous le remboursez pendant une période définie à l’avance.

Vous avez besoin d’une source de crédit à des fins de rénovation ou de placement? Une marge de crédit personnelle peut convenir tout à fait. Au moyen d’une marge de crédit personnelle, le prêteur vous donne accès à un réservoir de crédit et vous l’utilisez au besoin. Vous payez uniquement de l’intérêt sur les montants utilisés. Bien sûr, il y a aussi toutes les opérations quotidiennes qu’il est beaucoup plus commode de payer au moyen d’une carte de crédit. Mais rappelez-vous qu’il n’y a jamais une seule bonne réponse. Chaque situation est unique.

Facteur 2 : Les montagnes russes des taux d’intérêt

Le niveau des taux d’intérêt et leur évolution peuvent aussi avoir des répercussions. Par contre, la plupart des prêts et des marges de crédit sont ouverts, de sorte que vous pouvez habituellement faire un changement. Si les taux montent, vous devez éviter les prêts à intérêt variable parce que l’intérêt que vous paieriez augmenterait. Choisissez alors un prêt à un taux fixe, ce qui vous permettra de conserver le taux actuel pendant le terme choisi.

Bien sûr, l’inverse est vrai pendant les périodes où les taux d’intérêt chutent. Il faut alors choisir un prêt à taux variable, afin de profiter de la baisse des taux d’intérêt.

Facteur 3 : Vos besoins en liquidités

Il faut aussi réfléchir à la façon dont les remboursements du prêt influencent votre budget actuel et vos liquidités en général. Dans ce domaine, il faut surtout tenir compte du montant des paiements réguliers – et de la possibilité de la modifier. Au moyen d’une marge de crédit personnelle, vous pourrez effectuer tout remboursement que vous choisissez (sous réserve seulement que vous remboursiez le montant minimum). Vous pouvez alors gérer plus facilement vos liquidités et vous décidez à quel rythme vous rembourserez le prêt.

Si vous devez savoir exactement combien vous paierez chaque mois, et pendant combien de mois, un prêt à taux fixe s’impose. Le taux d’intérêt ne montera jamais et vous n’aurez pas de mauvaises surprises; cependant, vous ne devez pas vous reposer sur vos lauriers et payer trop d’intérêts si les taux chutent fortement. Dans certaines circonstances, les prêteurs offrent des options de prêts capitalisés à l’échéance pour certains types d’emprunts. C’est peut-être une option à examiner si vous manquez de liquidités.

Les questions

Avant de faire un choix final, vous devez vous poser quelques autres questions :

1. Combien me coûtera ce prêt si je le rembourse en deux ans? Trois ans? Quatre ans? (votre institution financière est tenue de vous aider à connaître ces montants lorsque vous contractez votre prêt).

2. Est-ce que j’épuiserai mes liquidités si je choisis une période de remboursement à court terme? Ou à très court terme?

3. Est-ce que le revenu de mon ménage me permet d’obtenir une marge de crédit personnelle? (Selon l’institution, votre revenu devrait s’établir entre 35 000 $ et 50 000 $, ou plus.)

L’erreur est humaine

Si vous avez déjà certains prêts, c’est le bon moment de réévaluer votre situation. Voici certains indices qui peuvent donner à penser que vos décisions antérieures n’étaient pas les meilleures :

Vous effectuez encore vos versements au taux d’intérêt initial, même si les taux d’intérêt ont régressé de 4 %. Vous jonglez avec cinq ou six types différents de dettes au lieu d’obtenir un prêt consolidé. Vous payez des intérêts élevés pour votre marge de crédit personnelle alors que l’importante valeur nette de votre maison pourrait vous permettre de garantir votre marge de crédit ou votre prêt et de réduire vos taux d’intérêt.

C’est une décision importante

Lorsque vous empruntez, n’hésitez jamais à poser davantage de questions. Si vous vous sentez perdu, vous pouvez toujours rencontrer votre directeur relationnel. De cette façon, on peut vous aider à comprendre vos options avant que vous preniez un engagement.

Demander de l’argent

Lorsque vous avez déterminé vos besoins (et ce que vous aimeriez avoir), c’est le temps de faire la demande. Le mois prochain, nous discuterons des tenants et aboutissants de la demande de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *