Tout savoir sur le prêt : Partie 2

Tout savoir sur le prêt : Partie 2

Prêt- Partie 2

Dans le dernier article, nous avons traité de la façon de faire un choix parmi divers types de crédits. Maintenant que vous savez ce que vous voulez, c’est le temps de l’obtenir.

Donnez-moi un peu de crédit (s’il vous plaît?)

De nos jours, il y a bien des façons d’entrer en contact avec un prêteur. Vous pouvez demander du crédit en direct, au téléphone ou de la façon traditionnelle, en allant au centre bancaire. Peu importe la méthode choisie, le prêteur voudra connaître certains faits afin d’établir votre crédit. Il les obtiendra à partir des renseignements que vous fournissez et du rapport de l’agence d’évaluation du crédit que le prêteur obtiendra au sujet de vos antécédents en matière de crédit.

Si vous n’avez jamais demandé de prêt auparavant, vous serez peut-être nerveux. C’est tout à fait naturel. Après tout, vous confierez au prêteur un tas de renseignements personnels vous concernant. Et vous vous sentirez peut-être mal à l’aise si vous êtes un peu serré financièrement. Qu’il s’agisse d’augmenter vos avoirs ou d’améliorer votre situation financière, vous devez, pour aborder la demande de crédit, faire preuve de confiance et être muni d’un plan.

Dans le cadre de ce plan, vous demanderez peut-être à un membre de la famille ou à une autre personne de cosigner l’emprunt. Si vous n’avez jamais effectué un emprunt auparavant, résignez-vous : c’est souvent une exigence imposée aux premiers emprunteurs.

Un peu de planification peut vous mener loin

Vous devrez fournir certains renseignements de base pour vos demandes de prêts. En préparant les réponses aux questions suivantes, vous accélérerez le processus et vous réduirez le nombre de visites et d’appels de suivi.

Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?

Quelle est votre adresse et quel est votre numéro de téléphone (et, si vous êtes locataire, le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de votre propriétaire)? Si vous vivez à l’adresse actuelle depuis moins de deux ans, quelle était votre adresse précédente? Pouvez-vous donner le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de votre employeur de même que votre salaire brut actuel? (Apportez une fiche de paie.

On vous demandera peut-être d’apporter une lettre de votre employeur concernant votre revenu.) Quels sont vos autres revenus – notamment revenu de location ou de dividendes? (Apportez des preuves de ce revenu.)

C’est le moment de parler affaires

On pourra vous demander de donner une liste complète de vos actifs. Dans le cas des actifs, mentionnez les institutions où se trouvent vos comptes de dépôt et vos comptes de chèques de même que les numéros de compte et les soldes, ainsi qu’une description détaillée de vos placements (CPG, fonds mutuels, REER, actions et immobilier).

Il faut fixer une certaine valeur aux actifs personnels comme les bijoux ou les meubles, mais il ne faut pas la surestimer car les institutions financières savent que ces actifs ont une faible valeur de revente. Mentionnez sur la liste la marque, le modèle et l’année de votre voiture ainsi que sa valeur. Sur la liste des éléments de passif, inscrivez les institutions avec lesquelles vous avez des prêts/des dettes, y compris le numéro de compte et les soldes; mentionnez les prêts déjà contractés, les soldes de cartes de crédit et les autres formes de financement et fournissez un état de votre compte de prêt hypothécaire.

Examinez d’un œil critique l’information que vous avez réunie et prenez conscience des points faibles (p. ex., modifications récentes des habitudes de paiement). Soyez prêt à les expliquer. Puis, par la même occasion, analysez vos points forts (p. ex., bonne gestion des liquidités) et déterminez la façon de les mettre en valeur.

Comprendre vos antécédents en matière de crédit

Connaissez-vous le dicton : «L’histoire se répète»? C’est la devise des prêteurs. C’est pourquoi vos antécédents en matière de crédit jouent un très grand rôle dans la décision. C’est un instantané de la façon dont vous avez géré vos dettes auparavant et, d’une certaine façon, de la façon dont vous les gérerez à l’avenir.

Dans le cas d’un client de l’institution, le prêteur surveillera l’activité dans les comptes, verra de quelle façon les découverts ont été gérés, déterminera si des chèques sans provision ont été tirés et examinera les antécédents en matière de remboursement. Les prêteurs peuvent vérifier vos antécédents en matière d’emprunt en se servant des renseignements fournis par une agence d’évaluation du crédit.

Vos antécédents en matière de crédit comprennent notamment les renseignements suivants :

  • nom complet, adresse, date de naissance et numéro d’assurance sociale (facultatif);
  • votre employeur actuel, de façon à ce qu’il soit possible de vérifier votre revenu et vos antécédents professionnels;
  • vos antécédents personnels (y compris les anciennes adresses et les employeurs précédents);
  • votre état civil, le nom du conjoint, l’emploi qu’il occupe et le nombre de personnes à charge;
  • les procédures juridiques et judiciaires vous concernant, comme les jugements, les forclusions et les saisies.

 

Supposons qu’on refuse de m’accorder le crédit…

Si votre demande de crédit est refusée, rappelez-vous que le refus porte sur la demande, et non sur vous. Ne vous sentez pas visé personnellement. Vous pouvez être contrarié par le rejet de votre demande, mais si vous vous disputez avec le prêteur, il ne cherchera probablement pas à en faire beaucoup plus pour vous.

Agissez plutôt avec professionnalisme. Conservez votre calme et songez à faire ce qui suit :

  • Demandez poliment au prêteur pour quelle raison votre demande a été refusée.
  • Essayez de demander un montant moindre. En effet, c’est peut-être le montant demandé qui cause problème.
  • De plus, suggérez une forme de garantie ou demandez à quelqu’un de cosigner le prêt avec vous.
  • Consultez le rapport de l’agence d’évaluation du crédit (en entrant en contact avec elle) et corrigez toute erreur qui aurait pu s’y glisser.
  • Si vous avez de mauvais antécédents en matière de crédit, demandez au prêteur des conseils sur la façon d’améliorer votre situation – et votre image – sur le plan financier.

Savoir c’est pouvoir

En comprenant les tenants et les aboutissants de l’emprunt, vous verrez mieux de quelle façon transformer vos rêves en réalité. Mais, comme vous pouvez le voir, emprunter intelligemment c’est plus que réussir à mettre la main sur un prêt. En effet, vous devez savoir à quel moment emprunter et magasiner afin de trouver la meilleure affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *