Le crédit/prêt et l’interdit bancaire

Le crédit/prêt et l’interdit bancaire

Faire l’objet d’une interdiction bancaire signifie tout simplement ne plus pouvoir émettre les chèques et dans bien des situations l’impossibilité d’utiliser des services bancaires. Toutefois, cette interdiction ne prive pas la personne interdite bancaire de demander un crédit auprès d’une institution.

Cependant, cette sanction représente dans la plupart des cas un frein dans le processus d’obtention de prêt. Les personnes fichées de la Banque de France ont un accès difficile au crédit. La majorité des établissements refuseront ce type de dossier, car il y a un fort risque de non-remboursement. Pourtant, ces personnes sont souvent celles qui ont besoin d’argent et de souplesse. La meilleure solution est alors de régulariser sa situation financière pour que la sanction soit levée.

Comment obtenir un crédit suite à un interdit bancaire ?

Il existe cependant des solutions pour les interdits bancaires qui désirent effectuer un prêt. Voici certaines démarches qui peuvent être envisagées :

  • Penser au crédit hypothécaire ;
  • Recourir à un prêt en particulier ;
  • Contracter un micro-crédit social ;
  • Rembourser vos dettes avant d’engager un crédit ;
  • Passer par un organisme spécialisé en financement d’interdits bancaires.

Pour obtenir un crédit en tant qu’un interdit bancaire, l’idéal est de se tourner vers les organismes de crédit spécialisés envers les personnes fichées FCC comme la Banque Postale. Ces organismes sont peu nombreux et ne garantissent pas une réponse positive.

Voici une liste non exhaustive d’organismes de crédit pour interdit bancaire :

  • La Banque Postale
  • Cofidis
  • ZERO
  • Younited crédit
  • Floabank
  • Freditiweb
  • Protectimmo

Ne vous arrêtez pas à cette liste et renseignez-vous sur chacun de ces établissements privés. Méfiez-vous des annonces trop alléchantes et si besoin demandez avis et conseils à vos proches.

Les microcrédits sociaux

Les microcrédits sociaux sont par contre une excellente alternative. De plus, de nombreuses communes sont dotées de fond pour ce type de prêt. Par ailleurs, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) peut octroyer des crédits à ses allocataires interdits bancaires. Cependant, les dossiers les plus urgents sont traités en premier, difficiles donc d’obtenir un prêt rapide. Dans le cas où vous disposez d’une maison, vous pouvez faire recours à un crédit en hypothéquant votre bien.

Enfin, la solution du prêt entre particuliers prend de plus en plus d’ampleur et l’offre se développe sur internet. Le fichage au FCC n’est pas un frein, les taux raisonnables et la capacité de remboursement de l’emprunteur suffisant.

Le courtier et l’interdit bancaire

Pour sortir du FCC et pouvoir avoir accès à un crédit, l’interdit bancaire peut faire appel à un courtier crédit auto de proximité. En effet, ces professionnels disposent des connaissances et de l’expérience nécessaires dans le secteur pour vous aider à avoir un prêt auprès d’un établissement.

Les courtiers travaillent en étroite collaboration avec les banques qui accordent des prêts aux interdits bancaires. Ces prêts sont attribués sous forme de rachat de crédit. Cette opération suit un principe simple qui consiste à racheter vos dettes afin de lever l’interdiction bancaire. Ensuite, la banque vous octroie une trésorerie suffisante pour la réalisation de votre projet.

Pour avoir accès à ces crédits, un courtier peut optimiser votre dossier de demande de prêt avec de nombreux renseignements tels que vos revenus et charge, de même que la nature des dettes qui font l’objet de votre fichage.

Ensuite, il soumet votre dossier à ses différents partenaires financiers qui peuvent soit refuser ou accepter en émettant une proposition. Le courtier vous permet d’obtenir des taux d’intérêt très avantageux.

Qu’est ce que le FICP ?

Le FICP est un sigle qui signifie : Fichier National des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers. Le FICP fut spécialement créé pour éviter les situations de surendettement. Une personne y est inscrite lorsqu’elle n’honore pas ses mensualités de crédit et n’a pas régularisé sa situation durant une période de 30 jours.

Géré par la Banque de France, le FICP recense toutes les personnes qui ont fait l’objet de ce type d’incident bancaire. Il devient alors très difficile pour cette personne de souscrire un prêt ou un crédit. En effet, les organismes bancaires et de crédits consultent obligatoirement ce fichier avant toute étude de demande. Toutefois, une personne fichée peut demander la souscription à un crédit FICP afin d’obtenir rapidement son rachat de prêt. Cela lui permettra de sortir plus rapidement du fichage et de profiter d’une trésorerie.

Ainsi, elle retrouve sa capacité d’emprunt et une stabilité financière. La probabilité de ce prêt est encore plus élevée lorsque l’emprunteur est propriétaire. Pour obtenir rapidement gain de cause, il est recommandé de faire appel à un courtier spécialisé FICP. Habitué à traiter les situations financières difficiles, il aura les arguments précis pour convaincre ses partenaires financiers de suivre votre projet.

Le FCC ou Fichier Central des Chèques

Ce fichier recense le nom de toutes les personnes qui ont interdiction d’émettre des chèques. Il répertorie également les retraits de cartes bancaires pour usage abusif. Votre banque peut décider de confisquer votre carte ou la rendre invalide lorsque vous effectuez des dépenses très supérieures aux revenus domiciliés sur votre compte bancaire.

Ensuite, elle demandera votre fichage au FCC. Contrairement à l’interdiction bancaire, cette sanction dure deux ans. Une fois répertorié, vous rencontrerez d’énormes difficultés pour obtenir un prêt auprès des banques ou des organismes de crédit. Vous pouvez utiliser l’une des solutions expliquées dans l’article pour obtenir un prêt et/ou sortir du fichage.