L’épargne de précaution 

L’épargne de précaution 

Les Français sont les champions de l’épargne de précaution et ce comportement n’est pas seulement du au contexte sanitaire actuel, c’est aussi une tradition profondément ancrée dans la société française.

Qu’est-ce qu’une épargne de précaution ? Comment expliquer que ce fonds sécurisé soit autant privilégié par les Français ?  Quel est le contexte économique actuel ? Comment souscrire à une épargne de précaution ? Ce sont autant de questions importantes qu’il nous parait de détailler dans notre article. En effet, l’épargne de précaution n’est sans doute pas un placement financier au sens strict du terme mais elle est autant importante pour vous assurer un avenir financier serein.

Qu’est-ce qu’une épargne de précaution ?

L’épargne de précaution est une somme d’argent placée sur des livrets bancaires les moins risqués du marché et surtout les plus liquides, c’est-à-dire avec une possibilité de retrait instantané ou en moins de 48 heures.

Se constituer un fond de sécurité en cas de coup dur

Cet argent permet de se constituer un bas de laine en cas de problème économique imprévisible ou lors d’un besoin d’argent immédiat. D’autres expressions sont utilisées pour qualifier l’épargne de précaution comme l’épargne de sécurité, les fonds d’urgence, les fonds de secours ou encore l’expression populaire du bas de laine.

Une épargne protégée et garantie

Il faut rappeler que les fonds placés sur des livrets bancaires sont protégés en France et garantis par le gouvernement jusqu’à un plafond de 100 000 euros. Cette garantie permet aux Français de faire entièrement confiance dans ces livrets d’épargne peu rémunérateurs mais sécurisés.

Vous connaissez sans doute la plupart de ces livrets bancaires non ou peu fiscalisés avec un taux rémunérateur fixé :

  • Livret A
  • LDDS
  • LEP
  • Livret jeune
  • CEL
  • PEL
  • PERP
  • Contrats à terme (non réglementés)

Résumé : pourquoi faut-il se constituer une épargne de précaution ?

Voici un rapide récapitulatif des différents avantages qu’il y a à se constituer une épargne de secours :

  • Se constituer un filet de secours en cas d’imprévu.
  • Economiser sur le court terme en vue d’un achat important.
  • Les livrets d’épargne sont protégés par l’Etat français et garantis à hauteur de 100 000 euros.
  • L’épargne de précaution est peu fiscalisée.
  • L’argent est disponible immédiatement ou en moins de 48 heures.
  • Simplicité d’ouverture et d’utilisation.

Comment expliquer que ce fond sécurisé soit autant privilégié par les Français ?

Pour preuve, en septembre 2020 l’argent déposé sur les comptes d’épargne entre mars et juillet atteint 85,6 milliards d’euros, soit un nouveau record estime la Banque de France.

Un contexte économique incertain

Quel est le contexte économique actuel ? L’augmentation de l’épargne de précaution des ménages s’explique avant tout par les mesures de confinement imposées par le gouvernement français pour contenir l’épidémie de COVID-19. Cela aurait créé un climat d’incertitude économique avec une baisse de la consommation des ménages, conduisant à des économies forcées et donc à placer son argent sur des épargnes de précaution.

Deuxièmement, la crise n’est pas seulement sanitaire et touche également le marché de l’emploi, provoquant ainsi des angoisses liées au risque de chômage futur. Ces deux facteurs contribuent largement à l’augmentation de l’épargne des ménages au cours du premier semestre 2020.

Quelle stratégie adopter pour son épargne de précaution ?

Passons désormais aux choses sérieuses en vous présentant une stratégie optimale pour gérer votre épargne de précaution. A combien doit s’élever votre bas de laine ? Devez-vous mettre en place des virements programmés ? Comment optimiser ses fonds de sécurité ?

Combien d’argent dois-je conserver sur mon livret d’épargne ?

Si vous posez cette question à votre banquier ou à un conseiller financier, celui-ci va vous répondre qu’il est important d’avoir au moins 3 mois de dépenses d’avance, afin de faire face à tous les types d’imprévus. Par exemple, vous pouvez calculer le montant de vos charges fixes et aléatoires, ainsi que le reste à vivre qui vous permet de vous offrir de petits plaisirs. Pour 2000 euros mensuel, vous devrez avoir au minimum 6000 euros en épargne. Ainsi, pendant 3 mois vous pourrez vivre sur votre bas de laine sans avoir de difficultés.

Pour plus de sécurité, multipliez par un nombre de mois plus important, par 4, 5 ou 6. Cela vous donnera une latitude plus importante en cas de coup dur, par exemple une maladie, une immobilisation, un licenciement sans solde, un déménagement inopportun ou une grosse réparation, qui sont autant de situations difficiles qui nécessitent de l’argent.

Rationnalisez vos dépenses

Si vous anticipez une période difficile financièrement, commencez par rationnaliser vos dépenses en prévision de mois plus délicats et mettez un peu plus d’argent que prévu. Peut-être que votre curseur passera de 3 à 4mois d’avance.

Cet argent de côté peut également être utilisé pour des projets personnels ou professionnels. Si vous prévoyez de partir en vacances l’été prochain, vous aurez un an pour accumuler de l’argent sur votre épargne. Si vous prévoyez une reconversion professionnelle, l’épargne de précaution vous aidera dans les premiers mois d’inactivité, alors commencez à épargner avant même d’avoir commencé votre préavis de licenciement.

Pour vous aider à trouver le bon nombre de mois d’avance, évaluez vos risques financiers car plus ils sont élevés et plus vous devrez mettre de l’argent de côté.

Quels sont les livrets d’épargne disponibles ?

Maintenant que vous appréhendez plus précisément ce qu’est une épargne de précaution et que vous disposez des clés pour gérer de manière optimale vos fonds de secours, voici un rapide éventail des principaux livrets bancaires disponibles en France.

Le livret A

Le livret A est disponible dans toutes les banques françaises et peut présenter de nombreux avantages pour les Français qui veulent épargner de l’argent en toute sérénité.

Le livret A présente de nombreux avantages :

  • Le fait d’être une épargne réglementée garantit une fiabilité totale.
  • L’épargne est disponible à tout moment en cas d’imprévus, un simplement virement suffit à récupérer votre argent.
  • L’ouverture d’un livret A est simple et rapide.
  • La fiscalité est faible avec une exonération des intérêts.

En chiffres, pour ouvrir un livret A vous devez verser un minimum de 10 euros, son plafond est de 22 950 euros et son taux de rémunération est de 0,75 % en 2020.

Le livret A : épargne de précaution mais faiblement rémunérateur

Son taux de rémunération faible est inférieur à celui de l’inflation et représente à ce jour son principal inconvénient. Ainsi, le livret A ne peut pas être considéré comme un placement financier à proprement parler car il est faiblement rémunérateur.

Toutefois, nous vous encourageons à vous constituer un bas de laine suffisamment important pour supporter les lendemains difficiles. C’est sûrement la principale raison de son succès en cette période sanitaire difficile, les Français ont bien conscience que les prochaines années seront potentiellement difficiles et qu’il est raisonnable de constituer des réserves d’argent.

Le LDDS : Livret de développement durable et solidaire

Le LDDS est, comme son nom l’indique, un livret d’épargne réglementé et rémunéré, il a été mis en place pour aider les entreprises à financer leur développement. Depuis le 1er octobre 2020, il est possible d’utiliser l’épargne de son LDDS pour faire un don aux entreprises actrices de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Quelques chiffres à retenir sur le LDDS :

  • Taux de rémunération net d’impôts de 0,5 %
  • Plafond de versement de 12 000 euros.
  • Rendement du livret par quinzaine.

Le LJ : Livret Jeune

Ce livret d’épargne est un bon moyen pour apprendre à nos jeunes comment économiser de l’argent. Son ouverture est réservée aux jeunes de 12 à 25 ans et ce produit est présent dans l’ensemble des établissements bancaires.

Quelques chiffres à retenir sur cette épargne réservée aux jeunes :

  • Taux fixé par la banque de 0,5 % minimum (certaines banques font des offres intéressantes).
  • Plafond de versement de 12 000 euros.
  • Rendement par quinzaine.

Les livrets bancaires

Ce sont des livrets destinés à l’épargne de précaution, mais contrairement au livret A ou au LDDS par exemple, ces contrats ont été créés par les banques avec leurs propres modalités : le taux de rémunération et le plafond de versement peuvent varier dans le temps. A noter aussi que les intérêts perçus par ces livrets bancaires sont imposés fiscalement. Ainsi, attendez-vous à devoir payer des charges sociales sur les intérêts.

Autre particularité des livrets bancaires, la plupart des banques offrent une prime de bienvenue, soit de manière individuelle soit en invitant ses proches à ouvrir un même livret. Il est également possible de bénéficier d’un taux d’intérêt plus important pendant une courte période. La plupart des contrats délivrent les intérêts tous les quinze jours, mais cela peut varier d’une offre à l’autre.

Prenons quelques exemples :

  • La Société Générale propose actuellement un livret d’épargne avec un taux de rémunération de 2 % pour les 18-29 ans.
  • Boursorama Banque n’a pas de plafond de versement pour son livret.
  • Axa Banque propose 2 % garantis pendant 2 mois.

La liste des offres est non exhaustive et, à l’heure où vous lirez cet article, sans doute que les modalités auront évolué. C’est pourquoi il convient de vous renseigner à l’avance en mesurant le pour et le contre. Cela dit, en ce qui concerne l’épargne de précaution il n’y a pas beaucoup de surprise, c’est pourquoi vous pourrez toujours compter sur la fiabilité de ses produits ainsi que sur la possibilité de retirer votre argent rapidement sans difficulté.