La cryptomonnaie est-elle une monnaie ?

La cryptomonnaie est-elle une monnaie ?

Si vous envisagez d’acheter, de vendre ou d’échanger des cryptomonnaies, il parait nécessaire de comprendre les points communs et les différences entre les cryptos et la monnaie traditionnelle, dite fiduciaire (euro, dollar, etc.). Précédemment, nous avons publié un article plus large sur les cryptomonnaies, cela pourrait vous intéresser !

La définition de l’argent n’est pas évidente étant donné la littérature économique très dense à ce sujet. Pour autant, la plupart des théories économiques remontent aux écrits de K. Marx qui considère que l’argent doit satisfaire certaines fonctions spécifiques. A première vue, le Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie peuvent être considérés comme une monnaie numérique à part entière. Voyons ensemble les différents points communs qui existent entre la monnaie fiduciaire et les cryptos. Nous verrons ensuite si le Bitcoin est un actif financier comme les autres classes d’actifs telles que les actions ou les obligations.

L’argent et les cryptomonnaies

Premièrement, l’argent doit être utilisé comme un moyen d’échange. C’est le cas des crypto-monnaies qui agissent comme moyen d’échange au travers de la technologie de la blockchain, qui garantit la viabilité des transactions financières entre tous les participants.

En effet, les algorithmes de la blockchain garantissent que les informations sur les transactions effectuées sont validées et approuvées par tous les participants au protocole de contrôle, sans avoir besoin d’un intermédiaire ou d’une instance centrale de contrôle. La blockchain par laquelle transite les transactions en cryptomonnaies est dite « décentralisée » (par opposition aux systèmes financiers standards).

Deuxièmement, selon Marx l’argent doit pouvoir agir comme une mesure de valeur. C’est le cas des cryptomonnaies qui valident cette condition.

Troisièmement, la crypto peut servir de réserve de valeur et apparaître comme un instrument d’investissement financier. La plupart des cryptomonnaies présentes sur les plateformes (exchanges) de trading sont adossées à une monnaie fiduciaire (EUR, USD) permettant la mesure de sa valeur.

Comment mesurer la valeur d’une crypto ?

Il y a d’autres indicateurs économiques permettant de mesurer la valeur d’une cryptomonnaie, par exemple en étudiant sa capitalisation. Pour rappel, la capitalisation est la valeur marchande des actifs en circulation. La capitalisation des crypto-monnaies est calculée à partir du nombre de cryptos émises, multiplié par le taux actuel de la même devise. Pour vous donner un ordre d’idée, la capitalisation totale de toutes les cryptos au début de 2019 était d’un peu plus de 120 milliards de dollars.

Même si ce chiffre parait astronomique, il n’en est rien, car les bourses ont une capitalisation supérieure ; par exemple, la bourse américaine est 250 fois supérieure à celle des cryptomonnaies. Toujours au niveau des chiffres, le Forex traite des milliards de dollars en transactions par jour et dépasse largement les plus grosses plateformes spécialisées en crypto (Binance, Coinbase, Karken, Kucoin, etc.).

Pour consulter la capitalisation d’une cryptomonnaie en particulier, consultez un site très complet qui propose un classement chiffré : coinmarketcap.com

Le Bitcoin n’est pas un actif financier comme les autres

Néanmoins, les crypto-monnaies bénéficient d’une volatilité impressionnante et d’un intérêt accru des médias de masse, ce qui rend ces actifs très attractifs pour les investisseurs. A ce titre, certaines cryptomonnaies sont davantage utilisées à des fins spéculatives et non comme une monnaie alternative qui favoriserait des échanges. C’est cela qui peut être un obstacle majeur à une future adoption massive, car plus un actif est attractif et recherché à des fins spéculatives (réserve de valeurs), moins il va être utilisé pour des transactions quotidiennes comme la monnaie fiduciaire.

Alors, peut-on considérer le Bitcoin comme un investissement similaire aux classes d’actifs traditionnelles telles que les actions, les obligations et l’or ? Probablement que non, car l’extrême volatilité, l’existence de bulles financières sur les marchés ainsi que la difficulté à couvrir ses risques, rendent l’investissement dans les cryptomonnaies très difficile.