Le crowdfunding

Le crowdfunding

Au premier sens du terme, le crowdfunding est un moyen rapide de lever des fonds grâce à l’effort collectif, d’amis, de familles, de clients ou d’investisseurs extérieurs au projet. Ces dernières années, le crowdfunding a le vent ou poupe avec la multiplication des plateformes destinées au financement participatif.

Est-ce que pour autant le crowdfunding est un placement financier intéressant pour les particuliers ? Est-ce un placement risqué ? Quels sont les types de rémunération possibles ? Quels sont les avantages du crowdfunding ?

Je vous propose de répondre succinctement à ces différentes questions pour vous aider à trancher si oui ou non le crowdfunding est un placement financier adapté à votre profil d’investisseur. Vous verrez qu’il y a certaines subtilités à comprendre avant de se lancer dans l’aventure du financement participatif.

 

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Comme nous l’avons précisé en introduction, le crowdfunding consiste à rassembler des fonds provenant d’un grand nombre d’individus dans le but de financer une nouvelle entreprise ou un projet. Dans le langage courant, on parle également parler de « Kickstarter » (amorçage, coup de démarrage, un lancement rapide, coup de pouce) en référence à une plateforme de crowdfunding célèbre.  

Ainsi, les entreprises qui souhaitent récolter des fonds vont établir un descriptif de leur projet sur un site Internet dédié. Ils peuvent alors utiliser les réseaux sociaux, les réseaux traditionnels et la publicité sur Internet pour convaincre des particuliers d’investir dans leur projet.

Quels sont les différents types de financement participatif ?

Le crowdfunding est un type de placement financier attractif car il offre aux investisseurs de nombreuses possibilités d’investir leur argent, avec à la clé différentes formes de rémunération :

  • Les dons et les récompenses sous la forme de cadeaux.
  • Des intérêts versés proportionnellement aux fonds investis.
  • L’acquisition dactions ou d’obligations.

Faire un don

Les organisations à but non lucratif, comme certaines associations ou organismes sanitaires dans le monde, utilisent le crowdfunding pour collecter des fonds. En France, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % du montant lorsque vous effectuez un don pour un projet d’intérêt général. La liste des organismes et associations est présente sur le site service-public.fr.

Toutefois, il convient de rappeler que vous ne devez pas percevoir d’avantages liés à ce don.

Recevoir des cadeaux

Si vous souhaitez financer un projet en échange de cadeaux ou d’avantages liés au produit ou au service développé par l’entreprise, vous pouvez choisir ce type de crowdfunding qui remporte un France succès depuis plusieurs années.

Les montants sont plus faibles et les récompenses peuvent paraître anecdotiques par rapport à des placements financiers plus importants, mais cela est une façon originale de soutenir des projets qui vous tiennent à cœur. D’ailleurs, rien ne vous empêche de participer à ce type de crowdfunding en parallèle d’autres placements financiers plus rentables.

Certaines entreprises vont envoyer aux investisseurs des goodies, des articles spécifiques, des avantages liés à l’utilisation d’un service en ligne ou d’un événement organisé. Par exemple, si vous soutenez un musicien dans la réalisation de son album, vous recevrez sans doute un vinyle dédicacé ou une place de concert.

Remboursement avec intérêts

Dans ce type de crowdfunding, on peut parler de placement financier car les investisseurs reçoivent des intérêts sur l’argent prêté à l’entreprise. Également appelé « peer to peer » ou pair-à-pair (p2p), c’est l’une des formes les plus en vues du moment car le taux d’intérêt peut être élevé.

Attention toutefois car, comme tout placement financier, il y a toujours des risques liés au succès ou non du projet développé. Lisez bien les conditions de prêt et les modalités de remboursement de l’entreprise que vous voulez soutenir financièrement. En cas d’échec, vous pourriez tout perdre.

Recevoir des titres de l’entreprise (actions et obligations)

Le financement participatif en échange d’actions et d’obligations est de plus en plus populaire auprès des investisseurs. Pendant très longtemps, les marchés boursiers étaient perçus comme un monde inaccessible par les petits épargnants, mais depuis plusieurs années de nombreuses solutions ont rendu l’achat d’actions et d’obligations beaucoup plus accessible.

Le crowfunding basé sur la souscription d’actions permet aux startups de lever des fonds sans céder le contrôle aux investisseurs en capital-risque. C’est aussi une façon pour l’entreprise de valoriser ses investisseurs en leur donnant la possibilité d’acquérir une participation concrète. L’entreprise qui propose des actions et des obligations aux investisseurs n’est pas encore cotée sur les marchés boursiers, cela peut paraître évident mais il nous paraît important de le rappeler.

Ainsi, l’obtention d’actions et d’obligations permet à l’investisseur de diversifier ses placements financiers, dans l’espoir que l’entreprise rencontre le succès et voit la valeur de ses actions grimper. En bout de course, il sera possible de revendre les actions et d’obtenir une plus-value juteuse.

Quels sont les organismes de contrôle qui réglementent les sites de crowdfunding ?

Aux Etats-Unis l’activité de financement participatif en actions est contrôlée par la SEC, tandis qu’en France c’est l’agrément de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) qui prévaut. Toutes les plateformes de crowdfunding doivent être en conformité avec les divers organismes de contrôle français (AMF, ACPR, CIP, etc.) car cela garantit aux investisseurs l’utilisation de services sécurisés et transparents.

Avant de vous inscrire sur un site de crowfunding, jetez un coup d’œil sur les informations légales et sur la présence ou non de ces organismes de contrôle. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la souscription de titres (actions et obligations) dans le cadre d’un investissement participatif, le site de l’AMF propose un article bien détaillé.

Comment fonctionne un site de crowdfunding ?

Le financement participatif est donc une méthode efficace pour se constituer un capital de départ afin d’aider financièrement le développement d’un projet. Pour cela, l’entreprise dispose de nombreuses plateformes en ligne (site Internet, médias sociaux, réseaux communautaires) qui permettent de se faire connaître et de fédérer autour d’elle.

S’inscrire sur une plateforme dédiée

Pour participer au financement d’un projet en tant que particulier, il suffit de s’inscrire sur une plateforme en ligne dédié au crowdfunding et de vérifier son identité en fournissant ses documents officiels.

Le choix du placement financier dépend de votre appétence au risque, à la rémunération attendue et aux qualités intrinsèques du projet qui vous est présenté. La plupart des sites Internet proposent un catalogue pour découvrir les projets en fonction du secteur d’investissement, comme dans les énergies renouvelables par exemple.

La présentation du projet à financer

Chaque entreprise qui présente son projet doit renseigner une fiche descriptive détaillée en précisant différentes informations :

  • Les conditions financières du projet à financer : taux de rémunération, modalités de remboursement, instrument financier utilisé, etc.
  • Les conditions du placement financier : types de paiement acceptés, fonds transférés en début, en milieu ou en fin de projet, remboursement ou non en cas d’échec, etc.
  • Le détail du projet avec ses phases de lancement, de développement et de finalisation, avec des informations sur des aspects concrets qui pourront être créés grâce aux fonds collectés.

Les outils en ligne permettant de suivre votre investissement participatif

Côté investisseur, les plateformes de crowdfunding proposent toutes sortes d’outils numériques et graphiques qui vous permettent de suivre en temps réel la progression de vos investissements. C’est pourquoi il est très important de s’inscrire sur un site Internet qui joue la carte de la transparence en vous fournissant toutes les informations utiles à votre placement financier.

En résumé, quelles sont les informations pertinentes qui doivent être précisés ?

Plusieurs modalités encadrent le financement participatif, cela dépend de la plateforme sur laquelle vous êtes inscrit mais normalement vous devez disposer de plusieurs informations précises. Voici une liste non exhaustive des principales informations :

  • Le nombre d’investisseurs.
  • Le montant total à récolter.
  • La date de fin de collecte.
  • La durée.
  • Les frais réservés aux investisseurs et à l’emprunteur.
  • Les risques liés au placement financier.
  • La fiscalité pour les participants.
  • Le taux d’intérêt.
  • Le plafond d’investissement.
  • L’instrument financier privilégié.
  • Les modalités de remboursement et les intérêts annuels calculés.

Exemple concret de projet financé par crowdfunding

Récemment, le géant pétrolier français Total a réalisé un appel à participation pour le développement de projets liés aux énergies renouvelables. La société Total Quadran (filiale de Total) s’est appuyée sur la plateforme Lendopolis (filiale de La Banque Postale) pour financer la construction d’une centrale photovoltaïque située en France, à Escalquens.

Quand on regarde sur le site Internet Lendopolis, vous pouvez consulter plusieurs informations concernant ce projet

Comme vous pouvez le constater, Lendopolis permet de financer exclusivement des projets dédiés à l’immobilier ou aux énergies renouvelables. Alors, si vous souhaitez regarder vers d’autres solutions, vous avez l’embarras du choix :

  • Anaxago ;
  • Enerfip ;
  • Lita ;
  • Agrilend ;
  • Mintos ;
  • Bienpreter ;
  • Upstone ;
  • Bondora :
  • WeShareBonds ;
  • Homunity ;
  • Credit.fr ;
  • Lendopolis ;
  • Les Entreprêteurs ;
  • Kickstarter ;
  • GoFundMe ;
  • Indeigogo
  • WiSEED ;

Nous espérons que cet article détaillé sur le crowdfunding et ses nombreuses possibilités vous aura convaincu d’y jeter un œil pour vos futurs placements financiers.

Sources des photos
Fond vecteur créé par iconicbestiary – fr.freepik.com
Ordinateur vecteur créé par macrovector – fr.freepik.com