Zoom sur l’investissement locatif

Zoom sur l’investissement locatif

Parlons de l’investissement locatif

Placer son argent est une question à laquelle nous sommes tous confrontés à un moment ou à un autre de notre vie. Mais comment investir intelligemment ? Investir dans l’immobilier est une des solutions qui s’offrent à nous.

L’immobilier est l’un des placements les plus traditionnels, mais aussi les plus sécurisés et pérennes. En effet, faire le choix de l’investissement locatif, c’est certes se constituer un patrimoine, et également profiter de certains avantages financiers non négligeables grâce notamment aux nombreux dispositifs de défiscalisation mis en place par les gouvernements successifs.

Les ménages peuvent ainsi prétendre à une réduction de leur impôt sur le revenu et/ou de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) si leur investissement répond aux conditions fixées par l’un de ces dispositifs légaux. En voici les trois principaux exemples.

La loi Pinel

La loi Pinel est entrée en vigueur en 2015 sous l’impulsion de Sylvia Pinel, alors ministre du Logement. Elle propose une réduction de l’impôt sur le revenu aux particuliers qui choisiraient d’investir dans un bien d’habitation neuf ou réhabilité (sous conditions) et de le louer non meublé durant au moins six ans à titre de résidence principale.

Le logement doit répondre de certaines exigences en matière de performances énergétiques, et être situé dans l’une des zones éligibles. Ces zones sont dites « tendues » dans la mesure où elles font face à une insuffisance de logements destinés à la location par rapport à l’offre disponible, le but étant d’équilibrer le marché dans ces régions.

La loi Pinel offre donc une réduction de l’impôt sur le revenu qui peut aller jusqu’à 21% du prix du logement en France métropolitaine, et 32% dans les départements et régions d’Outre-Mer.

Les statuts LMNP et LMP

La loi LMNP a mis en place le statut de « loueur de meublé non professionnel » et concerne les particuliers proposant à la location et en tant que résidence principale des logements meublés. Ils peuvent notamment bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% des revenus engrangés grâce à cette activité. Ce statut complète celui de « loueur de meublé professionnel » qui concerne quant à lui les particuliers gagnant plus de 23 000 € par an avec les revenus locatifs. Il confère de nombreux avantages fiscaux, notamment une pleine déduction des déficits concernant les charges réelles, l’amortissement des biens, ainsi qu’une exonération totale de la plus-value et de l’ISF (sous certaines conditions). Le bénéficiaire peut exercer à titre complémentaire une activité salariée ou percevoir une retraite, là également sous certaines conditions.

La loi Censi-Bouvard

La loi Censi-Bouvard concerne les investissements dans des logements en résidences avec services, meublés et destinés à la location. Ce dispositif concerne par exemple les résidences étudiantes et les résidences pour adultes handicapés ou personnes âgées. Les bénéficiaires ont ainsi droit à une réduction d’impôt à hauteur de 11% de la valeur du bien, ainsi qu’à une récupération de la TVA. Ils peuvent également cumuler ces avantages avec ceux du statut LMNP, s’ils s’avèrent être éligibles.

Tout type d’investisseur peut bénéficier d’une importante réduction d’impôt grâce à l’une de ces lois : pourquoi pas vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *