Quels sont les meilleurs placements financiers à court terme ?

Quels sont les meilleurs placements financiers à court terme ?

Le placement financier à court terme permet de faire fructifier son argent sur des produits plus ou moins risqués mais avec une rentabilité intéressante. Ce type de placement est adapté pour les personnes qui souhaitent actualiser régulièrement leur projet d’investissement et récupérer rapidement leurs fonds pour une éventuelle dépense à venir.

Plusieurs types de placements financiers sont adaptés à ce genre d’investissement :

  • Les comptes à terme.
  • Le crowdfunding.
  • Les actions et les obligations.
  • Le certificat de dépôt.
  • Les cryptomonnaies.

Le compte à terme (CAT) 

En France, le compte à terme n’est pas un placement financier qui remporte un grand succès alors qu’il allie sécurité et rendement plus attractif que le livret A. En effet, en plaçant votre argent sur un compte à terme, vous ne risque pas de le perdre…hors inflation !

Ainsi, si vous souhaitez diversifier vos placements financiers sans prendre trop de risques sur une courte durée, le CAT peut représenter une alternative intéressante.

Comment fonctionne le CAT ?

Le principe est simple, vous prêtez de l’argent à une banque qui vous paye des intérêts. Vous placez votre argent en une seule fois sur un compte épargne qui dispose d’un taux d’intérêt plus ou moins attractif, selon le type de contrat.

Seule condition restrictive : le capital reste bloqué durant toute la durée du contrat. 

Il existe différents types de contrats : cela varie au niveau du taux d’intérêt (taux fixe, progressif ou variable) et des produits financiers pouvant y être attachés. Chaque année, le taux est recalculé par l’établissement bancaire.

L’ouverture d’un compte à terme est simple et rapide, il vous suffit de déposer une somme minimum et de fournir l’ensemble des documents demandés par l’établissement bancaire. Ces démarches peuvent être simplifiées si vous êtes déjà client.

Les intérêts perçus via un compte à terme sont imposés dans la catégorie fiscale des revenus de capitaux mobiliers (IR + prélèvements sociaux).

Le crowdfunding ?

Le crowdfunding, comme son nom l’indique, est un financement participatif permettant de financer des projets ou des entreprises. Il existe plusieurs catégories de crowdfunding :

  • Le don.
  • Les prêts entre particuliers (P2P «peer-to-peer » ) rémunérés ou non.
  • L’achat d’actions dans l’entreprise future.

Pour garantir la sécurité de vos placements financiers en crowdfunding, nous vous recommandons d’utiliser des plateformes réputées telles que : WeShareBonds ; Homunity ; Credit.fr ; Lendopolis ; Les Entreprêteurs ; Kickstarter ; GoFundMe ; Indeigogo ou encore WiSEED.

Pour quelle rémunération ?

Le crowdfunding est un placement financier à court terme assez bien rémunérateur avec un taux d’intérêt oscillant entre 8 et 25 %, selon les années et les projets soutenus. Comme vous le constatez, les promesses de rendement sont plus importantes qu’un livret d’épargne réglementé ou qu’une assurance vie en fonds euros, mais les risques sont aussi plus élevés car en soutenant financièrement un projet ou une entreprise, vous vous exposez aux aléas de toute création d’entreprise.

Toutefois, précisons que le risque est bien inférieur à l’achat de produits en bourse ou de cryptomonnaies. Les plateformes citées ci-dessus sont désormais matures et proposent pléthore d’ajustements qui garantissent la fiabilité des investissements en crowdfunding.

Pour quelle fiscalité ?

En France, les intérêts perçus sur les produits financiers (crowdfunding inclus) sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) : une flat tax de 30 % (12,8 % sur l’IR + 17,2 % de prélèvements sociaux).

Investir en bourse

Investir en bourse dans des actions ou des obligations est un excellent moyen de faire fructifier son argent, les rendements y sont importants mais les risques y sont aussi plus élevés. En effet, la rentabilité en bourse est largement supérieure à celle des placements financiers réglementés. Ce type d’investissement est adapté pour du court, du moyen ou du long terme. Cela dépend de votre profil d’investisseur et des objectifs fixés au départ.

Si vous souhaitez placer votre argent sur les marchés boursiers, vous devez aborder les choses de manière disciplinée en vous fixant des limites, à la fois en capital, en rentabilité et en durée. Enfin, la bourse est un univers complexe et très dense qui mérite que vous vous y intéressiez a minima.

Afin de vous aider à mieux comprendre ce placement financier spécifique, voici quelques notions clés à connaître.

Les actions, les obligations et les ETFs

Tout d’abord, sachez que les actions d’une société cotée en bourse représentent les capitaux propres de l’entreprise, elles donnent aux actionnaires des droits de vote ainsi qu’une créance résiduelle sur les bénéfices.

Lorsqu’une entreprise fait des bénéfices, l’actionnaire gagne de l’argent en récupérant les dividendes de ses actions. En cas de vente, il récupère aussi ses bénéfices sous la forme de plus-values. Attention, si l’entreprise se porte mal et que le cours de ses actions baisse, elle verse moins de dividendes et la valeur de votre action pourrait valoir moins d’argent.

Les obligations correspondent à un prêt octroyé à une entreprise ou à une institution ; l’achat d’obligations représente moins de risques que les actions. Enfin, les ETFs correspondent à plusieurs achats de fonds de placement et d’actions.

Quelle est la valeur d’une action ?

Sur le marché boursier, le prix d’une action est déterminé par l’offre et la demande, ce sont les transactions effectuées par les acheteurs et les vendeurs (investisseurs individuels et institutionnels) qui fixent sa valeur.

Quel compte bancaire pour investir en bourse ?

Pour acheter une action en bourse, il est possible d’utiliser un courtier en ligne ou de passer par l’intermédiaire d’une banque. Ensuite, vous devez ouvrir un compte-titres, un PEA ou utiliser une assurance vie si vous passez par un établissement financier.

Un simple dépôt suffit pour commencer à acheter ou vendre des actions. Pour choisir le meilleur courtier bourse en ligne, je vous propose d’aller jeter un œil sur ce site : http://actu-bourse.fr/choisir-meilleur-courtier-bourse/

Pour quelle fiscalité ?

Tout comme les bénéfices perçus par le crowdfunding, les dividendes et les plus-values issus de la vente d’une action sont soumis au PFU fixé à 30 %. Cette flat tax comprend l’IR et les prélèvements sociaux.

Investir dans les cryptomonnaies

Investir dans les cryptomonnaies peut s’avérer être un placement financier très rentable qui génère d’énormes gains, mais avec un risque plus important que l’investissement dans le marché boursier traditionnel.

Une cryptomonnaie (crypto-monnaie ou crypto) est une devise numérique virtuelle sécurisée par cryptographie et soutenue par la technologie de la blockchain. Il existe des centaines de cryptomonnaies et elles fonctionnent toutes pour la plupart sur des réseaux décentralisés, c’est-à-dire des écosystèmes qui n’ont aucun intermédiaire financier, comme cela peut-être le cas avec les banques. Ainsi, les cryptos ne sont soumises à aucune autorité centrale (banques, Etat ou institutions privées).

Les cryptomonnaies les plus connues sont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP) ou encore le Litecoin (LTC).

Quelle est la valeur d’une crypto ?

La valeur d’une cryptomonnaie est également basée sur la loi du marché en fonction de l’offre et de la demande. Ces actifs digitaux peuvent être achetés, vendus ou échangés sur des plateformes (exchanges) en ligne spécialisées dans le trading de cryptomonnaies.

Comme nous l’avons souligné ci-dessus, les cryptomonnaies ne sont soumises à aucune régulation extérieure et peuvent donc s’échanger 24h/24 en échappant à tout contrôle d’un Etat ou d’un établissement bancaire.

Comment acheter des cryptomonnaies ?

Depuis la création du BTC en 2009, le marché des cryptomonnaies s’est perfectionné avec l’implantation d’acteurs majeurs qui ont facilité les procédures d’achat, de vente et d’échange des crypto devises.

Ainsi, pour investir dans les cryptomonnaies, vous pouvez ouvrir un portefeuille (wallet) parmi les principaux exchanges disponibles :

  • Coinbase
  • Coinhouse
  • Binance
  • eToro
  • Kucoin

L’inscription est simple et rapide : après vérification de votre identité (KYC), il est possible de déposer de l’argent fiduciaire (USD, EUR) directement sur votre portefeuille (wallet). Il vous suffit ensuite d’utiliser l’interface de trading pour échanger vos euros contre les devises numériques de votre choix.